Ciseaux de Stéphane Michaka

Ciseaux

Stéphane Michaka

C’est l’histoire de l’écrivain Raymond Carver. À quinze ans, il décide qu’il sera Hemingway ou rien. Il rêve de devenir Hemingway, de changer de vie. On est à Yakima, dans le nord-ouest des États-Unis. Autant dire nulle part. Il rencontre Marianne, la petite serveuse de la boutique de donuts, il la fait rêver avec lui. « C’était le truc le plus excitant que j’avais jamais entendu. Pleine d’assurance, je lui ai dit : Tu peux compter sur moi, Ray. » 
Les deux adolescents se marient quelques mois plus tard. Marianne est enceinte. Raymond n’a pas commencé à boire. Douglas, lui, vient d’obtenir le job de ses rêves : directeur littéraire d’un magazine prestigieux. Les nouvelles qu’il reçoit l’irritent comme un vilain psoriasis. il coupe, réécrit, sculpte avec ses ciseaux Il est fervent de la brièveté, de la concision, tout ce qu’il lit lui parait enflé, à dégraisser.
 Alors il coupe, réécrit, sculpte avec ses ciseaux (d’où le titre) mais finit par s’approprier un peu de l’œuvre.« C’est leur voix. Leur voix, tu m’ entends ? Mais c’est ma signature. »

Quand il le rencontre, Carver écrit dans la solitude et l’alcool, toujours soutenu depuis près de dix ans par Marianne qui subvient aux besoins du ménage. Douglas va changer leur vie. Le roman est un assemblage de lettres de quatre personnages, l’écrivain Raymond Carver, sa première femme, Maryann Burk-Carver, Gordon Lish, alias Douglas, l’éditeur et la poétesse Tess Gallagher, sa seconde épouse.

 
Ciseaux raconte leur histoire : dans l’Amérique des années soixante à quatre-vingt, l’accomplissement de deux hommes en proie à une dépendance réciproque, un écrivain et son éditeur qui coupe ses textes au point de les dénaturer. C’est aussi l’histoire de l’écriture, de sa genèse et de tout ce qui la fait devenir une œuvre, la foi des proches, la confiance d’un éditeur, ses conseils ou même comme ici, ses réécritures, les réécritures successives de l’écrivain et enfin la rencontre de ses lecteurs.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s