coup de coeur : Le cas Eduard Einstein / LAURENT SEKSIK

bannière article einstein

Le cas Eduard Einstein / LAURENT SEKSIK

Éduard Einstein, fils du célèbre Albert et de sa première épouse, était un jeune homme brillant que la schizophrénie oblige à passer la majeure partie de sa vie dans un hôpital psychiatrique de Zurich. Laurent Seksik lui donne la parole, nous permettant de pénétrer ses obsessions, ses hallucinations, sa violence, sa souffrance et sa sensibilité. On découvre Mileva, mère courage, qui consacre sa vie à la santé de son fils. Le brillant prix Nobel doit fuir le Reich. Il ne rendra visite à Eduard qu’une seule fois, en 1933, avant son exil aux Etats Unis où ses prises de position en faveur des noirs en font un suspect traqué par le FBI et le maccarthysme.

Laurent Seksik, tout en décrivant l’Europe des années 1930, évoque, avec finesse, les douleurs intimes, la pesanteur des filiations, la complexité de l’âme humaine.

Passionnant. 

Gabrielle, pour le Kafé-lecture

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s